reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

  • Ais
    planchettes de bois formant les plats d'une reliure
  • Argenture
    procédé de décoration qui consiste à intercaler, entre le cuir de couvrure et l'outil préalablement chauffé, une mince feuille d'argent
  • Basane
    peau de mouton tannée, plus ou moins lisse et presque sans grain, à pores espacés
  • Boulons
    clous de métal fixé aux angles des plats, initialement à des fins de protection de la couvrure ; leur emplacement, leur nombre et leur forme varient selon les pays et les époques. Ils peuvent aussi, lorsqu'ils ont été travaillés (notamment par ciselure), prendre une dimension décorative
  • Caissons
    zones délimitées par des filets ou des palettes sur un dos long, autrement dit sans nerfs apparents
  • Cartons
    plaques faites de feuilles contrecollées ou de pâte à papier formant les plats d'une reliure
  • Chants
    tranches extérieures d'un ais.
  • Chapiteau
    élément de la tranchefile formant la partie supérieure de la tranchefile proprement dite, brodé en même temps qu'elle
  • Chasses
    parties des plats d'une reliure qui débordent du corps d'ouvrage. L'une des caractéristiques des reliures dites à la grecque est de ne présenter aucune chasse, les plats étant taillés de manière à tomber à l'aplomb des feuillets.
  • Claie
    bande de renforcement collée avant couvrure au dos des cahiers du corps d'ouvrage d'une reliure et prolongée sur les contreplats où elle est contrecollée
  • Coiffes
    parties de la couvrure repliées en tête et en queue du dos, au-dessus des tranchefiles qu'elles protègent. Les coiffes sont dites débordantes lorsqu'elles dépassent nettement les chants (ou coupes) des plats. c'est notamment le cas pour les reliures dites à la grecque
  • Contregardes
    gardes de papier collées sur les contreplats d'une reliure. On distingue la contregarde supérieure (collée sur la face interne du plat supérieur) et la contregarde inférieure (collée sur la face interne du plat inférieur)
  • Contreplats
    faces internes des plats d'une reliure. On distingue le contreplat supérieur (face interne du plat supérieur) et le contreplat inférieur (face interne du plat inférieur)
  • Corps d'ouvrage
    ensemble du bloc des cahiers constitutifs d'un livre réunis par couture et préparé pour la couvrure
  • Coupes
    tranches extérieures d'un plat de carton
  • Couture
    action de coudre ensemble les cahiers d’un volume. Résultat de cette action.
  • Couture grecquée
    couture qui se caractérise par l’absence de nerfs visibles, les ficelles supportant le fil de couture étant logées dans des entailles pratiquées dans le dos des cahiers au moyen d'une petite scie, dite à scie à grecquer.
  • Dorure
    procédé de décoration qui consiste à intercaler, entre le cuir de couvrure et l'outil à dorer préalablement chauffé, une mince feuille d'or.
  • Dos
    côté du volume qui a été cousu, par opposition aux tranches.
  • Doublures
    contreplats d'une reliure recouverts de cuir (généralement du maroquin) et, par extension, de tissu ou de tout matériau autre que le papier des contregardes classiques