reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

Léon Gruel (1841-1923)

 
Naissance :
1841
Mort :
1923
Pays :
France
Lieu d’activité :
Paris
Rôle :
Relieur parisien ; collectionneur de reliures.
Travaillant dans l'atelier familial dès le début des années 1860 puis associé à sa mère, devenue veuve, et à son demi-frère Edmond Engelmann, Léon Gruel imprime aussi à l’atelier sa marque personnelle en accordant une place nouvelle à la reliure d'art. Il devient seul propriétaire de l'atelier en janvier 1891, à la mort de son demi-frère Edmond. Sa boutique du 418 rue Saint-Honoré, véritable salon aménagé sous l’atelier installé à cette adresse en 1878, toujours dans le quartier de la Madeleine, est alors considérée comme un petit musée de la reliure. Praticien renommé, Léon Gruel se veut aussi de fait un historien de la reliure. Sa principale publication est le Manuel historique et bibliographique, paru en 1887 et complété d'un second volume en 1905, qui retrace, après une brève introduction sur les styles, l'histoire de la reliure et de ses artisans sous la forme d'un répertoire alphabétique, abondamment illustré. Léon Gruel occupe également des responsabilités au sein de la profession : il est dès 1889 l’un des membres fondateurs du syndicat de la reliure-dorure-brochure, qui acquiert sa structure définitive en 1891 et qu’il préside de cette date à 1900. Il est aussi membre du Cercle de la Librairie dont il assure la vice-présidence en 1895. Au tournant du XXe siècle, fort de la réputation internationale de sa maison, il atteint quasiment un statut de relieur officiel. Il se retire des affaires en 1901.

Voir : Ramsden 1950 , p. 63-64 et 98-99 ; Fléty 1988 , p. 54 et 85-86 ; Paris 1991, Âge d'or des arts décoratifs , p. 480 (n° 281), 497 (n° 296) et 526 ; Culot 1995 , p. 491 ; Culot 1997 , n° 153 et article "Gruel" non paginé ; Le Bars 2005 (9)