reliures.bnf.fr

bnf_long_label

Atelier des Caumartin

Activity start:
1652
Activity stop:
1701
Description:
Atelier de reliure
Localisation:
Paris
Atelier de reliure non identifié, en activité vers 1652, puis de 1685 à 1701. Désigné par convention « Atelier des Caumartin » par R. Esmerian, d'après un ensemble homogène de reliures sorties du même atelier, aux armes de l'un des membres de la famille des seigneurs de Caumartin, Louis-Urbain Lefèvre (1653-1720). R. Esmerian a proposé de distinguer deux périodes dans la production de cet atelier : vers 1652, pour une série de reliures de petits formats, dont il juge la dorure médiocre, identifiable par la présence d'un fer dit « à la petite tête » (type C du classement établi par É. Dacier) ; puis de 1685 à 1701 environ, pour des reliures associant des fers de plus grande taille à ce matériel initial (exception faite du fer « à la petite tête »), principalement exécutées sur des ouvrages de Semaine sainte. L'ensemble des reliures issues de cet atelier présente des décors compartimentés librement inspirés des imitations de décors à la fanfare du milieu du XVIIe siècle, complétés de petits fers filigranés ; le même découpage en compartiments se retrouve le plus souvent au dos des reliures. Les doublures, lorsqu'elles sont présentes, sont aussi ornées à l'identique.

Voir : TBF Dacier 1929 (1) , fasc. X, p. 75-90 ; TBF Dacier 1933 (2) , fasc. XV, p. 177-186 ; vente Paris 1972, Esmerian II , p. 65-67 ; vente Paris 1972, Esmerian II-2 , annexe A-VII.