reliures.bnf.fr

bnf_long_label

Luc-Antoine Boyet (v. 1658-1733)

 
Birth:
v. 1658
Death:
1733
Country:
France
Activity place:
Paris. En 1684 : rue des Sept-Voies. En 1692 : Cour d'Albret
Manages:
Atelier du relieur du roi (1698-1733)
Floruit:
En activité de 1684 environ à 1733.
Role:
Relieur ; relieur du roi
Reçu maître en 1684, Luc-Antoine Boyet est titulaire de la charge de relieur du roi de 1698 à 1733 (lettres de nomination en date du 23 novembre 1698), succédant à Claude Le Mire. Il connut de son vivant une très grande réputation. En 1696, il est cité comme relieur de l'évêque de Nîmes, Esprit Fléchier (1632-1710) et, sur la foi de témoignages contemporains, il eut dans le premier tiers du XVIIIe siècle comme clients tous les grands noms de la bibliophilie naissante, parmi lesquels notamment Charles-Jérôme de Cisternay Du Fay (1662-1723), le comte d'Hoym (1694-1736) ou encore l'abbé Charles-Orléans de Rothelin (1691-1744). Son oeuvre reste néanmoins paradoxalement méconnue, en l'absence de documents ou détails sur la nature des commandes qui lui furent passées par ces personnages ; seul un minutieux examen des fers présents sur ces reliures permet, par mise en relation avec des réalisations attestées de Boyet, de les identifier au cas par cas. Les principaux documents d'archives concernant Boyet sont en fait des mémoires relatifs au travail exécuté pour le roi (1704-1707 ; 1711 ; 1722-1723 ; 1728-1729) et les comptes de l'Imprimerie royale, où il apparaît ponctuellement dès 1714 puis très régulièrement entre 1726 et 1732. On peut lui attribuer par exemple toute une série de reliures exécutées pour des exemplaires de présentation de l'Histoire des médailles de Louis XIV (Métivier 2002).

Voir : Thoinan 1893 , p. 213-218 ; vente Paris 1972, Esmerian II-1 , p. 83-106 ; Conihout et Ract-Madoux 2002 , p. 64-110 ; Métivier 2002 ; Barber 2013 , notamment t. I, p. 142, 160 (cité), 181 et 207-208 (notices), 465 (fer n° 1) ; t. II, p. 792 (pl.), 871-872, 979-980 et 1149 (reliures attribuées).