reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

Reliure en maroquin brun à décor de fanfare aux armes de Jacques-Auguste I de Thou, Paris, atelier du doreur à la première palmette, vers 1573-1587

Paris. Bibliothèque nationale de France. Réserve des livres rares. RES-J-42

Mots clés
Reliure à décor ♦ Plein cuir ♦ Maroquin ♦ Fanfare ♦ DorureFers (petits) • Filets
Dimensions :
355 x 233 x 51 mm

Commentaire

Reliure contemporaine de l'édition.

Reliure exécutée à Paris entre 1573-1574 et 1587, ornée par l'atelier du Doreur à la première palmette pour Jacques-Auguste I de Thou. La datation est proposée d'après la date d'apparition dans le matériel de petits fers des premiers décors à la fanfare de fers aux angelots attribués à l'atelier du relieur à la première palmette (Hobson 1970 , p. 77) donnée entre 1573-1574, et la date du premier mariage de J.-A. de Thou, en 1587, événement à compter duquel il adopte sur ses reliures un nouveau bloc armorial, associant son blason à celui de sa femme, Marie de Barbançon-Cany. Cette datation peut même être resserrée vers 1575-1580, d'après la grammaire globale du décor. Le petit bloc armorial poussé ici au centre des plats, aux armes simples de la famille de Thou, est le premier utilisé par de Thou avant d'être à nouveau réutilisé après 1617 par son fils aîné François-Auguste de Thou (né de son mariage avec Gasparde de la Châtre, sa seconde femme), à ce titre héritier de la bibliothèque de son père.

J.-A. de Thou a possédé une quarantaine de reliures à décor de petits fers, dont six - y compris celle-ci - sont attribuables à cet atelier à la première palmette (Hobson 1970, n° 43, 55a, 70, 92, 92a et 142).

Description de la reliure

  • Reliure en maroquin brun à composition dense de petits fers dit « à la fanfare », complétés de branches de feuillage, inscrits dans un réseau de rubans structurant la surface des plats, aux armes de Jacques-Auguste I de Thou (OHR , pl. 217). Encadrement extérieur de trois filets (2+1, liés dans les angles par un trait oblique).
+ de détails sur la reliure 

Reliures apparentées

Deux autres reliures à décor à la fanfare exécutées pour J.-A. de Thou par le même atelier parisien sont conservées à la Réserve des livres rares de la BnF, sous les cotes RES-J-2346 et RES-S-1209 (1-3).

Provenances

Jacques-Auguste I de Thou (1553-1617) ; François-Auguste de Thou (1604-1642), son fils ; Jacques-Auguste II de Thou (1609-1677), frère cadet et héritier en 1642 de ce dernier ; Jacques Boileau (1635-1716)(ex-libris manuscrit au contreplat inférieur : « Boileau Soc.[ius] Sorb.[onicus] ») ; Pierre-Paul Gilbert de Voisins (1748-1793).

Entrée dans les collections

Entré à la Bibliothèque par saisie révolutionnaire, d'après la mention manuscrite « Gilbert » pour "Gilbert de Voisins", inscrite au bas du contreplat supérieur, côté mors ; estampillé rétrospectivement sous la Monarchie de Juillet (estampille n° 24, utilisée principalement à cette fin de 1833 à 1848).

Anciennes cotes attribuées à la Bibliothèque : « Double de J. 31 » et « 2065 » (face à la page de titre).

Monographies et articles (2)

Hobson 1970, n° 55a, p. 16 et pl. XX (descr. détaillée p. 140, fautive) ; p. 76-80 et 16*-17* 
Hobson, Geoffrey D, , Hobson, Anthony R, A et . Les Reliures à la fanfare, le problème de l’S fermé. 2e éd. augmentée. Amsterdam : G.T. Van Heusden, 1970
Coron, Antoine. "« Ut Prosint aliis » : Jacques-Auguste de Thou et sa bibliothèque". Histoire des bibliothèques françaises. 2, Les Bibliothèques sous l'Ancien Régime, 1530-1789. Paris : Promodis, 1988, p. 100-125

Expositions (1)

Notice des objets exposés / Bibliothèque nationale / Département des imprimés. Paris : H. Champion, 1878