reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

Reliure en maroquin rouge à décor à la fanfare aux armes de Jacques-Auguste I de Thou, Paris, atelier non identifié, vers 1587

Paris. Bibliothèque nationale de France. Réserve des livres rares. RES FOL-TE138-57 (A,RES)

Mots clés
Reliure à décor ♦ Plein cuir ♦ Maroquin ♦ Fanfare ♦ DorureFers (petits) • Filets
Dimensions :
366 x 255 x 111 mm

Éléments décoratifs :  

Exemplaire dont toutes les gravures sur bois ont été coloriées.

Commentaire

Reliure contemporaine de l'édition.

Reliure exécutée à Paris vers 1587 par un atelier non identifié pour Jacques-Auguste I de Thou. Le bloc d'armes au centre des plats associe le blason de J.-A. de Thou à celui de sa première femme, Marie de Barbançon-Cany : il utilise ce bloc armorial de 1587, année de son mariage, à 1601, année de la mort de sa femme. D'après le style du décor de petits fers, cette reliure est datable avant 1590 ; dans la mesure où ce bloc d'armes a été ajouté par mosaïque au centre des plats, on peut suggérer qu'il a été substitué à un autre bloc d'armes, peut-être celui de Jacques-Auguste de Thou encore célibataire, ce qui plaiderait pour une réalisation au plus tard en 1587, très peu de temps avant son mariage (Hobson 1970, p. 77).

Description de la reliure

  • Reliure en maroquin rouge à décor doré dit « à la fanfare », aux armes de Jacques-Auguste I de Thou et de Marie de Barbançon-Cany, sa première femme (OHR , pl. 216, 8), dorées dans l'ovale central : composition très dense de petits fers dorés mêlant angelots, feuillages, coeurs feuillus et fleurs stylisées, inscrite dans un réseau de rubans structurant toute la surface des plats.
  • Dos à 6 nerfs à décor à la fanfare analogue à celui des plats. Coiffes marquées de hachures dorées.
+ de détails sur la reliure 

Provenances

Jacques-Auguste I de Thou (1553-1617) ; François-Auguste de Thou (1604-1642), son fils ; Jacques-Auguste II de Thou (1609-1677), frère cadet et héritier en 1642 de ce dernier ; François-Michel de Verthamon, marquis de Bréau (1605-1697)(achat en 1680, ex-libris gravé).

Entrée dans les collections

Entré à la Bibliothèque vraisemblablement par saisie révolutionnaire ou au plus tard en 1848, d'après l'estampille : estampille n° 25, principalement utilisée sous la Monarchie de Juillet pour l'estampillage rétrospectif des ouvrages entrés à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle.

Monographies et articles (3)

Hobson 1970, n° 64, p. 16 ; p. 76-80 et 16*-17* 
Hobson, Geoffrey D, , Hobson, Anthony R, A et . Les Reliures à la fanfare, le problème de l’S fermé. 2e éd. augmentée. Amsterdam : G.T. Van Heusden, 1970
Coron, Antoine. "« Ut Prosint aliis » : Jacques-Auguste de Thou et sa bibliothèque". Histoire des bibliothèques françaises. 2, Les Bibliothèques sous l'Ancien Régime, 1530-1789. Paris : Promodis, 1988, p. 100-125
Le Bars 1998, fig. 1.5 (p. 26). 
Le Bars, Fabienne. "Les Relieurs et doreurs de Paris au XVIe siècle". Luxury trades and consumerism in Ancien Regime. [actes de deux congrès "The skilled workforce in Paris, 1500-1800", Paris et Oxford, 1993]. Aldershot : Ashgate, 1998, p. 3-29

Expositions (2)

Notice des objets exposés / Bibliothèque nationale / Département des imprimés. Paris : H. Champion, 1878
Des Livres rares depuis l'invention de l'imprimerie. Cataloque de l'exposition. Paris : Bibliothèque nationale de France, 1998