reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

Reliure en maroquin citron à composition centrale de rinceaux pour Thomas Mahieu, Paris, atelier de Claude Picques, vers 1555-1560

Paris. Bibliothèque nationale de France. Réserve des livres rares. RES-X-225

Mots clés
Reliure à décor ♦ Plein cuir ♦ Maroquin ♦ Composition centrale • Rinceaux ♦ DorureFiletsMosaïque de cuirs
Dimensions :
308 x 215 x 48 mm

Commentaire

Reliure contemporaine de l'édition.

Reliure exécutée à Paris entre 1555 et 1565 par un atelier non identifié pour le collectionneur Thomas Mahieu (vers 1515/27-après 1588), dont l'ex-libris et le monogramme sont dorés sur les plats. La datation est proposée d'après le style du décor. L'absence de tout fer dans la réalisation du décor de cette reliure rend impossible son attribution à un atelier particulier, à tout le moins à partir d'un élément objectif de comparaison, mais, le style du décor a conduit à considérer comme vraisemblable la réalisation de cette reliure par l'atelier de Claude Picques, relieur du roi (Nixon 1971 , p. 76-80). On relève, au bas du dernier feuillet, la mention manuscrite « jaulne », partiellement coupée, qui est peut-être le reliquat d'une indication de couleur de couvrure à l'attention du relieur.

Cette reliure était autrefois classée dans le groupe IV de Mahieu (Hobson 1926 , n° III).

Description de la reliure

  • Reliure en maroquin citron à motif central de rinceaux exécuté au filet sur une mosaïque de maroquin brun à fond partiellement pointillé doré, avec aux bords des plats une mince bordure mosaïquée de maroquin rouge soulignée de deux doubles filets dorés, réunis dans les angles par un trait oblique.
    • Au centre et au bas du plat supérieur, titre de l'ouvrage «.la.fabrica..del.mondo..di.fr.alvnno. » et ex-libris de Thomas Mahieu «.tho. maioli.et.a.micor. » dorés.
    • Au centre du plat inférieur, monogramme de Thomas Mahieu « TDM » doré.
  • Dos long à plein décor de rinceaux sur fond entièrement pointillé doré. Coiffes marquées de hachures argentées.
+ de détails sur la reliure 

Provenances

Thomas Mahieu (vers 1515/27-après 1588)(ex-libris).

Entrée dans les collections

Entré à la Bibliothèque royale entre le milieu du XVIIe siècle et 1724 au plus tard, d'après l'estampille (estampille n° 1, première estampille utilisée à la Bibliothèque royale, de la fin du XVIIe siècle à 1724).

Ancienne cote attribuée à la Bibliothèque : « X 1142 Réserve » (3e garde verso).

Monographies et articles (3)

Hobson 1926, n° III, p. 62 et pl. 37 
Hobson, Geoffrey D et . Maioli, Canevari and others. London : E. Benn, 1926
Nixon 1971, p. 76-80 
Nixon, Howard Millar. Sixteenth-century gold-tooled bookbindings in the Pierpont Morgan library. New York : The Pierpont Morgan library, 1971
Hobson 2004, n° 5, p. 243-244. 
Hobson, Anthony R. A. "Les livres reliés pour Thomas Mahieu : I". Bulletin du bibliophile.2004, , 2, p. 239-270

Expositions (2)

Notice des objets exposés / Bibliothèque nationale / Département des imprimés. Paris : H. Champion, 1878
Les plus belles Reliures de la réunion des bibliothèques nationales. Catalogue de l'exposition. Paris : G. Van Oest, 1929