reliures.bnf.fr

Reliures de la Bibliothèque nationale de France

Reliure en maroquin noir à semé et cartouche central aux armes de Henri II roi de France, Paris, atelier de Claude Picques, vers 1556

Paris. Bibliothèque nationale de France. Réserve des livres rares. RES-YB-85

Mots clés
Reliure à décor ♦ Plein cuir • Reliure à la grecque ♦ Maroquin ♦ Cartouche • Semé ♦ ArgentureDorureFers azurésFers évidésFilets
Dimensions :
321 (323) x 203 x 60 mm

Commentaire

Reliure contemporaine de l'édition.

Reliure exécutée à Paris vers 1556 par Claude Picques, relieur du roi, dans le cadre du programme de reliures destinées aux volumes réunis au château de Fontainebleau pour y constituer, après l'abandon du projet initial de doter d'une bibliothèque savante un Collège royal non encore construit, une bibliothèque de prestige au service de l'image royale, selon une volonté manifestée dès 1545 par le roi François Ier (1515-1547) et poursuivie par son fils et successeur Henri II (1547-1559), dont les armes sont ici dorées au centre des plats.

Description de la reliure

  • Reliure à la grecque en maroquin noir aux armes de Henri II (plaque h. 104 mm) dorées et rehaussées de blanc, inscrite dans un large cartouche ovale argenté et criblé de même, développant des bandes plates et intérieurement bordé d'une ligne d'oves, et champ des plats à semé argenté alternant triple points et petits fers azurés (répétition d'un unique fer à motif floral) ; fine bordure extérieure d'oves, exécutée par la répétition d'un unique fer, marquée aux angles d'un lis argenté.
    • Au plat supérieur, titre « i • brodaei • epigramta • + » (sic) doré sur une ligne, tout à fait en tête.
  • Dos long compartimenté en 6 caissons par des bandes de hachures argentées, à semé de triples points argenté et fer central évidé (motif floral) ; bandes de hachures argentées en tête et queue. Coiffes marquées de hachures estampées à froid.
+ de détails sur la reliure 

Provenances

Henri II, roi de France (1547-1559), pour la Bibliothèque royale de Fontainebleau.

Entrée dans les collections

Présent dès l'origine dans les collections de la Bibliothèque royale : estampille n° 1 (première estampille utilisée à la Bibliothèque royale, de la fin du XVIIe siècle à 1724).

Anciennes cotes attribuées à la Bibliothèque : « CCCXXI » (cote de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle, catalogue Rigault I, 1622) ; « 363 » (cote de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle, catalogue des frères Dupuy, 1645) ; « Y 521 » (cote de la Bibliothèque royale au XVIIIe s.).

Monographies et articles (1)

Hobson 1989, fig. 169. 
Hobson, Anthony R, A et . Humanists and Bookbinders : the origins and diffusion of the humanistic bookbinding. Cambridge : University Press, 1989

Expositions (2)

Nixon 1965, fer Claude Picques, n° 78 
Nixon, Howard Millar. Bookbindings from the library of Jean Grolier : a loan exhibition. Londres : The British museum, 1965
Laffitte et Le Bars 1999, n° 105 (pl.). 
Laffitte, Marie-Pierre et Le Bars, Fabienne. Reliures royales de la Renaissance : la Librairie de Fontainebleau, 1544-1570. Catalogue de l'exposition. Paris : Bibliothèque nationale de France, 1999